post

Liquidez votre correspondance en attente !

Débordée par courrierVous avez du courrier en retard ?
Vous reportez sans cesse à demain ?
Que votre courrier soit postal ou électronique, Mine de Rien trouvera les mots qui vous manquent.

Vous devez répondre à la gérance, écrire à votre employeur, contacter votre assureur, demander un délai de paiement, écrire à votre «Amoureux (se)», à vos parents, à vos amis…

Quel que soit votre courrier en attente,

Boulettes papier 150x15

Mine de Rien vous propose

du 1er août au 30 septembre 2016

Une lettre pour 30 francs!

C’est l’occasion de l’écrire enfin cette lettre qui vous prend la tête!

Un souci de moins et le sourire revient !

N’hésitez plus, contactez-nous !  http://mine-de-rien.ch/nous-contacter/

post

ET SI ON TCHATAIT ?

LES GENERATIONS Y / Z & LA CYBER SEDUCTION ! 

SmartphoneBaiser

Et le « petit garçon » deviendra un preux chevalier et la « petite fille », une princesse qui vivra heureuse et qui aura beaucoup….. de problème si elle persiste à croire aux contes de fées !

Tout au long de la vie, nous sommes confrontés à des situations qu’il faut affronter, que cela nous plaise ou non. Un peu comme des étapes à franchir et qui transformerons le « petit garçon », en preux chevalier et la « petite fille », en princesse qui vivra heureuse avec beaucoup d’enfants…   

5657562 - picture of a medieval noble family no transparency used in the vector file

Ah, non je m’égare encore ! Bon ok… ça ne marche pas comme ça ! Alors ? Ça marche comment ? Comment fait-on, dans la vraie vie ? La vie du 21e siècle ! L’oeil de big brother nous regarde !

Pour la générations Y (nés entre 1980-1990), et la génération Z (nés dès 2000), ça ne rigole plus ! ?

Nous sommes à l’époque où tous les « amis FB » figurant sur votre page, peuvent suivre les différentes étapes de votre parcours de séducteurs ou de séductrices ! On va vous « twitter », vous aurez des « followers » et Instagram immortalisera vos moments magiques. Vous irez « googeliser » la personne que vous avez remarquée, l’autre jour à la bibliothèque…  #(hache-tag) bref, vous êtes cernés !

Fini la séduction tranquille à l’abri des regards. Fini le temps béni où on draguait loin des copains qu’on avait laissés boire des bières au bistrot, ou des copines qui allaient au cinéma sans vous lorsque vous aviez un rendez-vous galant ! Un rendez-vous galant ? Ça se dit encore ? Non, maintenant on dit : y t’a chauffé(e) ? T’as pecho son number ? Super, y m’a invité pour une mega teuf !

Donc, de nos jours… , il faut envisager rencontre et séduction, comme une aventure collective.

  • Premier baiser : vite un selfie et hop, c’est en ligne !
  • Premier repas aux chandelles : chéri ! Je publie le menu, qu’en dis-tu ?
  • Premier week-end en amoureux : T’as aussi publié celle où on est sous la douche ?

C’est chelou ? Non ?

Et bien non. Pour les générations Y et Z c’est parfaitement normal. C’est ce qu’on appelle le

CONFLIT DES GENERATIONS

He, oh ! t’as craqué ton string ?

38396774 - mature couple at home using smartphone and tablet

  • P’têtre pas tant que ça… car

  • “La nouvelle génération est épouvantable.

  • J’aimerais tellement en faire partie !”  Oscar Wilde, Écrivain Irlandais

    “Chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante.” George Orwell, Écrivain

DONNEZ-NOUS VOTRE AVIS SUR TOUT… ABSOLUMENT TOUT

écrivez un petit mot à la Yeuve !

49964324 - old woman with cane. senior lady with glasses walking. vector illustration.

Elle adore mettre son nez partout et ne manquera pas de vous étonner ! Essayez sans crainte. Vous pouvez aborder n’importe quel sujet, la Yeuve vous donnera un point de vue…, son point de vue.

  Votre courrier et sa réponse seront publiés –   anonymat garantit

http://mine-de-rien.ch/nous-contacter/

Vous pouvez également utiliser notre email : info@mine-de-rien.ch

ou plus simplement, vous pouvez laisser un commentaire.

post

Ne vous prenez plus la tête ! ACTION D’ETE

Débordée par courrierVous avez du courrier à écrire?
Vous reportez sans cesse à demain?

Vous devez répondre à la gérance, écrire à votre employeur, contacter votre assureur, demander un délai de paiement, écrire à votre «Amoureux (se)», à vos parents, à vos amis…

Quel que soit votre courrier en souffrance,

Boulettes papier 150x15

Mine de Rien vous propose

du 1er au 30 juin 2016

Une lettre pour 30 francs!

C’est l’occasion de l’écrire enfin cette lettre qui vous prend la tête!

Un souci de moins pour l’arrivée de l’été!

N’hésitez plus, contactez-nous! http://mine-de-rien.ch/nous-contacter/

 

post

LE SOUFFLE DE L’HOMME

Ce que l’on modifie à l’extérieur modifie l’intérieur.

Assens est un petit village charmant situé près de Lausanne.
Du 1er mai au 5 juin 2016, il accueille dans son Espace culturel, une exposition qui vaut le détour !

Lucette Cherix
Marion
K-soul

nous offrent un voyage extraordinaire…

Un parcours initiatique. Un travail intense, et abouti.

Le souffle de l’Homme

 

Marion-Air

Des installations sous forme de parcours initiatique. Préparez-vous à faire un voyage magique, un voyage cosmique. Décliné en Trois sensibilités bien distinctes formant Une trinité fort brillante. On y ressent les questions et les besoins de l’Alchimiste.

IMG_5076
L’oeuvre au Noir, la métamorphose
L’oeuvre au Blanc, la purification
L’oeuvre au Jaune, la sublimation
L’oeuvre au Rouge, l’union

Marion-coques

En entrant dans la salle principale, j’ai tout de suite ressenti la puissance et la cohérence du travail accompli par les trois artistes exposants. J’ai su que ça allait me plaire et j’espère vraiment que ça vous plaira.

Le travail de Lucette Cherix apparaît comme la rencontre entre la puissance de la Terre Mère-Créatrice et celle de l’Être humain. Laisser une trace par la fusion et la transformation.

Puis le travail de Marion qui nous conduit aux 4 éléments transformant le végétal en sublimant ses éclats discrets et ses couleurs incomparables, un peu comme l’éclat de l’or produit par l’alchimiste. Un parcours magique et coloré, boisé et décalé.

Et enfin on avance sur l’interaction entre le végétal et l’Homme. Entre la Science et la technologie au service de l’Art. J’ai été impressionnée et émerveillée par la peinture du futur ! C’est plus facile à écrire que l’holocinétisme. Bref… Du monolithe à l’holocinétisme, du passé au futur, du végétal au cérébral, K-soul termine le parcours dans une apothéose d’espoir. L’avenir est à nous.

Dates à retenir

Jeudi 12 mai à 19h30  

Conférence animée par K-soul « Le langage pictural dans l’art abstrait »

Dimanche 22 mai à 17h00

Visite guidée sous forme de performance musicale avec DUJA, célèbre animateur de l’émission

« Bille en tête » en collaboration avec SOLEX, l’alchimiste du son.

 

L’univers de K-soul : http://www.jardincosmique.com/k-soul.htm

L’univers de Marion : http://www.jardincosmique.com/marion/

Espace Culturel Assens : http://www.espace-culturel.ch/

post

Que faut-il savoir sur la procrastination ?

Correc.relec:Bio-500x500Connaître et apprivoiser nos habitudes en matière de procrastination.

Il ne s’agit pas ici de faire un éloge à la procrastination. Essayons simplement de lui offrir une certaine noblesse. Se poser la question essentielle : puisque la procrastination existe, elle a peut-être une raison d’être !

Les causes psychologiques de procrastination sont toujours sujettes aux débats. Il y aurait une connexion avec l’anxiété et surtout, avec une faible estime de soi. Mais est-ce bien là, la seule raison ?

Nous avons tous, un jour où l’autre, entendu nos parents, nos professeurs et peut-être même nos patrons, nous remettre à l’ordre en nous assénant l’injonction biblique : Ne remets pas au lendemain ce que tu peux faire le jour même !

Il semble bien que Dieu, Lui-même, nous exhorte à éviter La PROCRASTINATION !

Procrastination, quel mot étrange ! Quelque peu guttural, il inspire la préhistoire ! Car procrastiner, c’est vieux comme le monde.

Pour nous rafraîchir la mémoire, rien de mieux que le Larousse, qui nous offre la définition suivante :

Tendance pathologique à différer, à remettre l’action au lendemain.

du latin pro, qui signifie « en avant » et crastinus qui signifie « du lendemain »

Ce qui est pathologique est « maladif » et ce qui est maladif est invalidant. Nous pouvons donc en conclure que la procrastination peut être véritablement invalidante.

Une fois n’est pas coutume… ne cédons pas à la procrastination et profitons immédiatement à l’assimilation des bases essentielles d’une bonne entente avec sa propre procrastination.

Analysons l’ensemble des clichés habituels liés à la procrastination.

La procrastination en guise de protection

Face à des situations que nous percevons comme difficiles, dérangeantes, insurmontables ou mêmes inutiles, nous utilisons plus ou moins consciemment, la procrastination. On peut donc y voir un lien certain avec « les émotions ». De plus, avec le développement de la technologie, la procrastination peut également devenir un bouclier contre la tyrannie du « toujours plus vite ». Aujourd’hui, les délais se réduisent considérablement. Notre réactivité doit être immédiate ! On pourrait donc voir dans la procrastination une défense instinctive à un rythme effréné et peut-être dangereux ?

Procrastination, ou l’art de remettre les choses à plus tard.

Il s’agit presque d’un sport national dans lequel tout le monde excelle plus ou moins, et ceci qu’on soit jeune, beau, moche, vieux, homme, femme et même enfant. Car au fond la procrastination touche l’ensemble du tissu social sous forme de métro-boulot-dodo-TV-tablette-portable-smartphone. Malgré son côté sympa, la procrastination est une véritable tare pour les professionnels. En un mot, elle nous gâche la vie et nous enferme dans un paradoxe : penser tout le temps à ce qu’on doit faire, sans trouver la force de s’y résoudre. Comment s’en sortir ? Peut-être en prenant conscience des racines de ce mal.

Procrastination et anxiété.

Il semblerait que les personnes ayant le moins confiance en elles auraient tendance à se montrer défaitistes, et donc à remettre leurs tâches à plus tard par peur de les rater. Joseph Ferrari, qui a mené l’étude, explique :

“Il ne s’agit pas ici de mauvaise gestion du temps. Dire à un procrastinateur chronique de faire quelque chose, c’est un peu comme demander à un dépressif d’avoir le moral.”

Afin de diminuer l’effet de culpabilité et de faciliter la compréhension du schéma répétitif mis en œuvre par notre inconscient, il est conseillé d’accepter et d’accueillir la procrastination. Cette étape renforcera l’estime de soi et le plaisir de « faire ». Il est inutile de se protéger contre le plaisir et grâce à lui on parvient à gagner en efficacité.

L’ESTIME DE SOI, UNE PEUR SOURNOISE INDUISANT LA PROCRASTINATION

Renforcer l’estime de soi est indispensable pour être en mesure d’affronter des peurs aussi variées que multiples comme : la peur de la réussite, la peur du bonheur, la peur du jugement ou encore la peur de l’inconnu. Selon toute vraisemblance, le procrastinateur sait très bien où sont ses priorités bien qu’inconsciemment il préfère être associé au paresseux qu’au procrastinateur !

La procrastination “trompeuse”.

Certains procrastinateurs ont trouvé la parade, invoquant à leur avantage, le perfectionnisme ! Il faut dire que la perfection a le pouvoir de donner une image honorable à l’art de ne pas agir et de reporter à plus tard ce qui devrait être fait tout de suite. D’ailleurs à ce propos il a été constaté que les « perfectionnistes » sont rarement, des procrastinateurs, car, en général, ils savent s’entourer des autres. C’est un peu le sempiternel débat entre l’homme qui construit son bonheur par lui-même et celui qui a besoin des autres. En général, ce comportement cache clairement un manque d’estime de soi.

Il suffit pourtant de simples changements pour obtenir de grands résultats.

Le diable se cache dans les détails !

Notre perfectionnisme nous amène à continuellement repousser certaines tâches, pas toutes, juste celles qui prennent du temps ou celles particulièrement importantes. C’est alors que nous éprouvons cette désagréable sensation, cette impression que les choses ne sont jamais tout à fait terminées.

Pourquoi le perfectionnisme nous fait-il procrastiner ?

Perfectionnisme, rime avec travail bien fait et, qui dit travail bien fait, dit grande quantité de travail. C’est là que vient se nicher la procrastination ! Il faut absolument évaluer la tâche à accomplir avec réalisme de manière à améliorer notre gestion du temps, essentielle pour éviter la procrastination.

Solution ou technique

Inutile de rêver, il existe au moins autant de façons de procrastiner qu’il existe de techniques prétendument « miracles » pour s’en débarrasser. Ces techniques, mènent trop souvent à la déception, voire à la dévalorisation et ceci notamment lorsqu’il s’agit d’intervenir sur la gestion du temps. Pour être efficace, la gestion de la procrastination doit être impérativement personnalisée.

Chaque personne est unique et, par voie de conséquence, chaque procrastinateur l’est également. Pour pouvoir être efficace, il faut prendre en compte la personnalité dans son intégralité, c’est-à-dire les aspects émotionnels, les aspects psychologiques, mais également les paramètres englobant les habitudes de vie, les croyances spirituelles et la situation réelle.

Vous n’êtes pas un procrastinateur ? Profitez-en… ça ne va pas durer !

Jusqu’ici, la procrastination vous a épargné ? Tant mieux. Mais ne vous réjouissez pas trop vite. Elle peut surgir d’un jour à l’autre, au moment où nous ne nous y attendions pas. Il suffit pour cela d’un élément nouveau, inattendu et anxiogène.

Pour éviter la procrastination : décomposez votre projet en plusieurs points. Trouvez parmi ces points celui qui vous permettra de créer immédiatement quelque chose, le point essentiel à votre projet : « le point de départ ». Puis réalisez-le et oubliez le reste… pour le moment.

La procrastination est en augmentation constante face aux exigences de plus en plus excessives du monde du « travail » !

Une bonne gestion du temps rend la procrastination positive.

Remettre consciemment à plus tard des tâches « à risques » – on entend par « à risques », des tâches susceptibles de perturber l’équilibre ou de générer du stress – revient à admettre le besoin réel d’apprendre à gérer son temps pour que la procrastination devienne un moyen positif et efficace de rebondir sur le temps et de le maîtriser.

La vérité sur la procrastination

La procrastination fait partie intégrante des attributs de l’être humain et l’on ne peut jamais sans débarrasser complètement.

On pourrait dire que la procrastination est un élément qui peut côtoyer notre quotidien pour un temps, s’éloigner puis revenir. L’apprivoiser nous permet de l’utiliser à bon escient. Elle devient une indicatrice, une vraie source de renseignement sur nos états d’âme. Apprendre à écouter le message que la procrastination nous lance, permets de mettre en place une stratégie et par là même, d’être en mesure de l’apprivoiser. La procrastination transcendée devient un moyen d’entreprendre et de réussir.

Procrastinateurs, en avant !

En résumé, nous sommes des humains et les humains sont complexes et renferment en eux toutes les émotions, tous les sentiments. Inutile de nous flageller, de nous torturer pour finir par aller à contre sens du bon sens !

Non, la procrastination n’est ni un péché ni un défaut. Inutile de culpabiliser. Les procrastinateurs ne sont pas ces pathétiques paresseux qui ratent leurs projets, reportent leurs délais et mettent en danger l’entreprise. Se réconcilier avec soi-même, accepter la réalité et l’aborder avec méthode permettra d’assimiler au besoin, la procrastination comme une étape nécessaire, voire même constructive. C’est une caractéristique à prendre en compte, mais certainement pas une pierre d’achoppement.

Nous avons tous un jour imaginé que l’aide « de quelqu’un » serait providentielle pour atteindre notre but. « Ha, si je n’étais pas seul j’y arriverais plus vite, mieux… bref, j’y arriverais ! » Une étude de 2011, publiée dans le Wall Street Journal, démontre clairement que cette personne aurait plutôt tendance à nous ralentir dans notre progression.

En effet, le fait de se reposer moralement sur quelqu’un d’autre nous retarderait et nous éviterait en « bonus » de culpabiliser lorsque nous procrastinons. “Ce n’est pas grave, tu va y arriver “, “tu as perdu la bataille, pas la guerre”, répètent nos proches. Ainsi, confortés par ces phrases « toutes faites », on ne fait plus rien.

Préparez le terrain pour votre processus de guérison et n’oubliez pas que le sprint de départ nécessite plus d’effort que la course de fond.

Laissez bomber les méthodes “ miraculeuses ”, elles vous retardent.

Contrairement aux idées reçues et aux multiples écrits sur le sujet, on ne se débarrasse pas de la procrastination comme d’une carie ! Comme déjà évoqué, il faut avant tout apprendre à vivre avec. Apprivoiser sa procrastination comme on apprivoise d’autres émotions. Apprendre à la reconnaître et à comprendre pourquoi elle se manifeste, en clair s’observer soi-même, plutôt que de faire le procès de « l’attitude » qui, fondamentalement, n’est somme toute, que le symptôme du problème.

Soyez indulgent avec vous-même, ne visez pas la perfection.

L’objectif, pour se libérer de cette addiction à la procrastination, va être d’identifier les causes, ainsi que les situations qui, systématiquement, vous font remettre à plus tard, afin de vous défaire naturellement de cette mauvaise habitude.

Pour conclure, il faut savoir qu’il existe des méthodes de coaching, des listes d’objectifs à atteindre pour se débarrasser de la procrastination. Autant de techniques destinées à comprendre le mécanisme qui pousse à la procrastination, mais qui malheureusement sont souvent inefficaces.

En ce qui concerne les procrastinateurs chroniques, il existe des thérapies comportementales et cognitives qui peuvent aider à apprivoiser et à mieux gérer la procrastination.

 

*http://www.franceinter.fr/emission-le-debat-de-midi-la-procrastination-est-elle-le-moyen-de-lutter-contre-la-tyrannie-de-l-imm

 

post

Le cerveau d’une personne intelligente est-il plus gros ?

cerveau-1000x400

Intelligence et poids du cerveau

Avoir «la grosse tête» n’est pas signe d’intelligence. Et pourtant nous avons une tendance à cataloguer immédiatement les personnes que nous rencontrons. La taille de la tête de la personne que nous évaluons inconsciemment, mais surtout immédiatement nous donne une information sur le degré d’intelligence que nous lui attribuerons. Une trop grosse tête sera vite assimilée à une «maladie génétique», mais une tête un peu plus grosse que la moyenne, même à peine visible peut nous induire à penser que la personne en face de nous est particulièrement «intelligente»! Et si notre propre tête est légèrement plus grande que celle de la moyenne des gens, nous aimons à penser que nos performances intellectuelles en seront favorisées.

Dans ce cas, nous avons affaire à une distorsion de base qui induit la croyance selon laquelle les gros cerveaux sont plus intelligents. Cette croyance est évidemment fausse.

L’homme peut se vanter d’avoir un des plus gros cerveaux de la planète. D’ailleurs, cela lui offre un nombre de neurones importants ainsi qu’une masse cérébrale importante offrant un grand nombre de cellules neurales et donc, évidemment, une capacité supérieure dans le traitement de l’information. Gardons toutefois toujours en mémoire que l’Homme ne détient pas le record du plus gros cerveau. En effet, celui de l’éléphant pèse, environ 5 kilos alors que celui d’un homme pèse, 1,35 kilo.

Si le record de taille n’est pas le privilège du cerveau humain, il présente néanmoins des particularités spécifiques, comme son développement essentiellement extra-utérin. S’il est vrai que le développement cérébral de l’être humain commence dans le ventre de la mère pendant la grossesse, il continue à se développer pendant les six premières années de vie. L’environnement, le milieu familial, les habitudes de vie auront des influences sur la croissance, l’évolution et la maturation. Ce temps supplémentaire accordé à l’être humain serait une des raisons majeures de l’avantage de l’homme sur les animaux.

Une autre particularité possédée par l’Homme est la taille de ce qu’on appelle le cortex antérieur. Par rapport aux autres espèces, l’homme est celui qui présente le cortex le plus développé.

On a pu remarquer que la taille du cerveau ne joue qu’un petit rôle dans la compréhension des performances du QI chez l’être humain. Bien sûr, une minime association est observée, mais le volume du cerveau n’est de loin pas le centre d’intérêt majeur. Il est pris en compte des éléments plus significatifs comme la structure et l’intégrité du cerveau. Ce qui rend réellement le cerveau humain supérieur n’est pas sa taille, mais la complexité de ses connexions.

Nous en avons pour preuve, le plus célèbre cerveau de l’histoire, celui d’Albert Einstein. Après la mort du physicien en 1955 et sans son accord, son cerveau a été conservé, découpé, analysé, photographié. Les nombreux médecins qui ont pu l’observer ont constaté avec surprise qu’il était légèrement plus petit que la moyenne (1.230 grammes). Par contre, il présentait une organisation plus complexe, notamment dans les zones permettant le raisonnement, les capacités mathématiques et la vision dans l’espace.

Or donc, si vous avez une grosse tête et que vous pensiez être doté d’une super intelligence, il est temps de vous remettre en question.

Une étude menée récemment et publiée en 2015, intitulée: «Méta-analyse de l’association entre le volume cérébral et les différences d’intelligence: quelle en est la force et leur signification?» démontre que le lien entre la taille du cerveau et le QI est très faible. Selon le Docteur Jakob Pietschnig, à la tête de l’étude, mieux vaut une tête bien organisée qu’une grosse tête.

Les femmes n’ont aucune crainte à avoir, si elles ont en moyenne des cerveaux de tailles plus petites que celui des hommes elles n’en sont pas moins intelligentes pour autant.

Les femmes sont tout aussi intelligentes que les hommes, bien que la taille de leur cerveau et en moyenne plus petite de 8 %. Une constatation qui a longtemps laissé les scientifiques perplexes: comment un cerveau plus petit peut-il montrer les mêmes capacités? Des chercheurs viennent tout juste de trouver l’explication! Rien de plus simple: les femmes utilisent tout simplement leur cerveau de manière plus efficace que les hommes ceci leur permettant de compenser la différence de taille.

Les instincts de femmes se comprennent et se répondent plus vite que les intelligences d’hommes.  Victor Hugo

Soyez aussi intelligent que vous le pouvez, mais n’oubliez pas qu’il est toujours préférable d’être plus sage qu’intelligent.  Alan Alda

En clair, il vaut mieux avoir un petit cerveau bien irrigué, qu’une grosse cervelle mal connectée.

 

PNL MINE de rien Curieusement.com

post

Quel âge avez-vous  ?

ÊTRE JEUNE OU ÊTRE VIEUX « C’EST DANS LA TÊTE »

L’âge réel inscrit sur vos papiers d’identité est « la réalité », mais il y a aussi l’expérience subjective qui définit votre âge « mental ». Quel âge avez-vous dans votre tête ? Êtes-vous un jeune qui se sent vieux ? Êtes-vous un vieux qui se sent jeune ? Correspondez-vous à votre âge réel ? Quel est l’âge qui vous a marqué le plus ? Quel est l’âge qui vous correspond le plus ? Vous sentez-vous plus jeunes ou plus vieux de votre âge réel ? Selon vous, à quel âge devient-on vieux ? Qu’est-ce qui caractérise la vieillesse ? À quelle personnalité aimeriez-vous ressembler quand vous serez vieux ?

À quel âge devient-on vieux ?

Un sondage a répondu qu’on devient vieux à  70 ans pour les adultes et… à 46 ans pour les enfants ! Différence remarquable !


Pour 79  % des adultes, on est vieux à partir de 70 ans. Pour 36  % des jeunes, la vieillesse commence à la quarantaine. Et pour 40  % des 13-15 ans, la vieillesse arrive à 45 ans. Dur !  

Le blog du savoir relatif et absoluL’étude effectuée sur plus 10.000 adultes « Feeling Older and Risk of Hospitalization  : Evidence From Three Longitudinal Cohorts » a démontré que les personnes qui se sentent plus âgées qu’elles ne le sont en réalité, ont plus de risques d’être hospitalisées durant leur existence. Cette étude a été publiée dans la revue Health Psychology.

C’est un peu comme si notre cerveau avait le pouvoir de générer nos peurs secrètes. Ce n’est pas être vieux qui rend malade, mais se sentir vieux peut être nocif pour notre santé !

On constate que ceux qui déclarent se sentir plus vieux que leur âge réel ont un risque accru d’hospitalisation de 10 à 25  % au cours d’un suivi allant de 2 à 10 ans, ceci en regard, à des critères comme l’âge, le sexe, l’origine ethnique et l’éducation. Les résultats sont identiques dans les trois sous-groupes.

Être bien dans son âge est un signe positif

Se sentir jeune se traduit notamment par un plus grand appétit de vivre. Certaines personnes âgées n’arrivent pas à lutter contre les stéréotypes négatifs liés à l’âge et de ce fait en subissent des effets négatifs comme, notamment, l’état de santé qui se péjore souvent par une activité physique réduite et un comportement très sédentaire.

Il est à relever que les personnes qui se sentent plus âgées et qui deviennent plus sédentaires doivent faire face plus rapidement à leur déclin cognitif qui peut notamment, conduire à un séjour à l’hôpital.

Si vous faites partie de ces personnes qui se sentent plus âgées qu’elles ne le sont….  ATTENTION !!!

Vous avez toutes les chances de générer des états de santé nécessitant une hospitalisation !

Des programmes d’activités physiques et intellectuelles peuvent réduire les risques de dépression et de maladies chroniques et donc, par voie de conséquence, limiter les risques d’hospitalisation.

Heureusement, on peut aussi se sentir très bien dans son âge. Même après 75 ans, il y a encore de nombreuses personnes qui disent avoir l’impression d’avoir leur âge, sans se sentir ni plus jeune, ni plus vieille. C’est un signe d’auto acceptation qui est positif et qui conduit à une « jeunesse sans fin ».

Conclusion 

Les travaux d’Ellen Langer, professeur de psychologie à l’université de Harvard (États-Unis) ont relevés que la carte mentale que nous avons de nous-mêmes, influence sans aucun doute le processus de vieillissement.

Elle avait réuni un groupe d’hommes de 75 ans dans un environnement les ramenant 20 ans auparavant, en faisant un bilan de santé avant et après le voyage dans le temps. Cette expérience a démontré clairement une amélioration de l’ensemble des paramètres étudiés :

  • amélioration de la vision
  • amélioration de la souplesse articulaire
  • amélioration de la force musculaire
  • amélioration de la mémoire
  • amélioration de la structure du raisonnement

Des photos des participants faites avant et après leur séjour ont été montrées à un panel d’individus choisis au hasard pour leur demander d’attribuer un âge aux participants. En moyenne, les photos « d’après leur séjour » ont gagné 3 ans ! Remarquable !

C’est donc, vraisemblablement au manque d’options et de choix, à qui l’on doit le sentiment de se « sentir vieux ».

“Quarante ans, c’est la vieillesse de la jeunesse, mais cinquante ans, c’est la jeunesse de la vieillesse.” Victor Hugo

“Vieillir, c’est organiser sa jeunesse au fil des ans.”

Paul Eluard

“On peut naître vieux, comme on peut mourir jeune.”

Jean Cocteau

PNL MINE de rien Curieusement

 

post

L’alchimie de l’amour 

Posons-nous d’abord quelques questions toutes simples.

Avez-vous perdu tout espoir de rencontrer l’âme sœur, croyez-vous que l’Amour, ça n’est pas pour vous ? Pensez-vous que l’alchimie de l’amour est un concept inventé pour les « doux illuminés » ? Êtes-vous convaincu que tout est de votre faute et que vous avez multiplié les échecs amoureux à cause de votre personnalité ?

Alors cet article est pour Vous !

Maintenant, identifions le problème.

  • Vous n’arrivez pas à faire des rencontres 
  • Toutes vos relations finissent par une rupture
  • Vous avez renoncé à vous investir dans une relation de couple, car vous ne voulez plus souffrir

Pourtant, n’en doutez pas, vous avez TOUT en vous pour parvenir à faire des rencontres et, pour que la passion des débuts se métamorphose en vraie relation durable et complice. Oui, c’est ainsi. L’Amour est à la portée de tous. Nous avons tous le pouvoir de trouver notre « Pierre Philosophale » et de transformer notre métal en « OR PUR ».

L’Alchimie de l’Amour… mythe ou réalité ?

Qui n’a pas rêvé un jour de rencontrer la « bonne personne », « sa véritable âme sœur » ?

Bien sûr, il y a les célibataires endurcis, les réfractaires à l’union sacrée et ceux qui s’unissent à une cause humanitaire ou divine… c’est normal, nous ne sommes pas tous appelés au même destin ! Toutefois, l’être humain est programmé pour procréer et, pour y parvenir son inconscient recherche inlassablement, l’alchimie de l’amour.

Notre comportement amoureux est une stratégie mise en place par notre cerveau tout au long de notre vie. Nous n’avons pas le choix puisque nous obéissons à deux priorités : survivre et assurer la reproduction de l’espèce. Nous sommes donc programmés pour tomber amoureux et notre inconscient recherche inlassablement l’alchimie de l’amour.

Que dit le dictionnaire au sujet de l’Alchimie ?

Art de purifier l’impur en imitant et en accélérant les opérations de la nature afin de parfaire la matière. Littéraire: Transformation de la réalité banale en une fiction poétique, miraculeuse : “L’alchimie du verbe, de la douleur.http://www.larousse.fr/dictionnaires/francais/alchimie/2104#vTEzfKlRYcDozUX9.99″

L’Alchimie de l’Amour  

L’art de transformer une réalité banale en une fiction poétique, miraculeuse et principalement durable. Ajoutons les mots magiques connus de tous :, et ceci dans les bons et dans les mauvais moments et jusqu’à ce que la mort nous sépare ! On appelle ça, le mariage, l’union.

  • Elle n’est pas belle la vie ?
  • Ce n’est pas beau l’amour ?
  • L’Union sacrée ?
  • Le Mariage ?
  • Comment ?
  • Ce n’est pas si simple ?
  • La banale réalité reprend le dessus chaque fois que vous vous lancez dans une relation ?
  • C’est toujours la même chose… ou presque ?

C’est normal ! C’est la faute des contes de fées. Nous sommes tous victimes de notre enfance. Vous vous souvenez tous de ces contes qui finissaient invariablement par : «Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants», mais jamais par : «Ils vécurent heureux quelques années, puis c’est devenu si difficile qu’ils se séparèrent !»

Eh oui ! C’est comme ça ! La « banale réalité » reprend le dessus dans de nombreux cas et se termine par un divorce.

Mais réjouissons-nous, car en Suisse le nombre de divorces va toutefois en diminuant selon les statistiques de la Confédération Suisse.Réf. http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/01/06/blank/key/06.html

  • En 2010 22’081
  • En 2014 16’737

Les chiffres de l’année 2015 ne sont pas encore publiés. Il est à relever que la durée moyenne du mariage au moment du divorce oscille sensiblement entre 14 et 15 ans ! Cela dit, le nombre de divorces reste considérable si l’on tient compte du fait que tous les divorcés, sans exception, ont cru sincèrement que leur amour survivrait au temps !

Alors quoi ? Ce n’est quand même pas une fatalité ? La preuve, il y a beaucoup d’unions et de mariages qui défient le temps. Pourquoi certains y arrivent-ils et, d’autres pas ? Si seulement on savait comment ça marche l’Amour !

J’ai demandé à quelques célibataires (large panel d’hommes et de femmes entre 25 et 65 ans), ce qu’ils espéraient trouver dans une relation de couple. Pour une grande majorité d’entre eux, c’était la complicité ! Et comment devient-on complices ?

Quand on a la chance de tomber amoureux, ne reçois-t-on pas l’ingrédient principal ?, l’Amour.

Mais l’amour et l’alchimie entre deux êtres suffisent-ils à être les garants de cet amour ? Personne n’est dupe. L’alchimie amoureuse doit être entretenue, consolidée, renforcée et le meilleur moyen pour y parvenir reste sans aucun doute

LA COMMUNICATION

Pour que l’alchimie de l’Amour devienne une réalité quotidienne, il faut communiquer. Malheureusement, communiquer n’est pas l’atout majeur de tout un chacun. Pour certain c’est inné, pour d’autres c’est un parcours du combattant. Bien communiquer n’est déjà pas facile et peut devenir un vrai défi quand il s’agit d’amour.

Et bien, réjouissons-nous. Il est fini le temps des schémas répétitifs, de la communication décalée, des erreurs miniatures qui deviennent des monstres et qui nous empêchent systématiquement d’établir avec le partenaire un rapport harmonieux et complice.

L’ALCHIMIE de l’amour ne relève pas uniquement du miraculeux « coup de foudre » du départ, mais fait partie d’une réalité quotidienne qu’il faut développer, améliorer, réinventer tous les jours et pour ce faire il existe des méthodes simples et rapides empruntées à L’Alchimiste.

Transformer notre vie amoureuse chaotique en une magnifique histoire d’Amour digne des contes de fées de notre enfance est une chose possible.

Que vous soyez célibataire ou déjà en couple, que vous y veniez seul ou accompagné, inscrivez-vous à l’atelier destiné spécifiquement à l’Alchimie en cliquant sur le lien ci-dessous.