Il est où le bonheur ?

Le blogueur - Le blog du savoir relatif et absoluNous vivons une époque de frénésie au sujet du bonheur. La quête ultime, « être heureux ». Un peu comme si nous étions tous malheureux et qu’il faille absolument y remédier. De plus en plus de personnes vous vendent du bonheur ou des remèdes miracles. D’autres plus concrètement des ateliers de « Pensées positive », « méditation », « pleine conscience », etc.

Le chanteur Cali nous chante « C’est quand le bonheur ? », Joyce Jonathan « Le bonheur », Christophe Maé « Il est où le bonheur » et Sinsemilia, « Tout le bonheur du monde ».

Alors, c’est où ? C’est quand ? Est-ce le chemin ?

Avant de s’emballer à chercher le bonheur, comme si il s’agissait de quelque chose de matériel, un trésor sur une carte. Avant de se demander quand est-ce que je le vis ou quand il va arriver. Avant de chercher un lieu, une place, un pays. Là où le bonheur pourrait-être, il serait bon de se demander : « Le bonheur, c’est quoi ? ».

Vous savez ce que l’on dit : « Pour arriver là où je le désire, j’ai besoin de savoir où je veux aller. » Dit autrement, avant de chercher le bonheur, il serait bon de savoir ce que c’est. Sinon, vous risquer de chercher longtemps et finalement le reconnaître au bruit qu’il fait quand il s’en va, comme le disait Jacques Prévert.

C’est quoi le bonheur ?

Le blogueur - Le blog du savoir relatif et absoluTout d’abord, « Le Bonheur » est un terme abstrait et personnel à chacun et qui définit un sentiment vécu. Une étiquette que l’on appose sur différentes émotions que nous ressentons. Exactement comme « la liberté ». La liberté est un sentiment que vous expérimentez lorsque vous vivez certaines expériences qui sont encore une fois personnelles à chaque individu. Vous pourriez vous sentir libre en faisant de la course à pied, en atteignant le sommet d’une montagne, en vivant dans une grande métropole, en vous retrouvant seul(e) au milieu d’un désert, au volant de votre voiture ou même en possédant un confort financier vous permettant d’acheter, manger où allez là où vous le désirez. C’est la même chose pour le bonheur. Vous devez vivre certaines expériences qui vont générer des émotions que vous assimilez au mot « Bonheur ». Ce qu’il faut bien comprendre c’est qu’un sentiment peut aussi contenir des émotions négatives ou désagréables. Par exemple, après avoir remporté une victoire sportive pour laquelle vous vous êtes entrainé(e) pendant des mois, vous pourriez être « hyper heureux(se) » ou dire vivre un état de « Bonheur ». Pourtant en y prêtant garde, en décortiquant un peu, vous vous rendrez compte que dans cet état, vous expérimenter également un peu de tristesse car c’est la fin de quelque chose, des mois d’entrainement, d’énergie et d’investissement. Pourtant c’est quand même un vrai « Bonheur ». Finalement, ne valait-il pas le coup d’être vécu ?

« Ne plus ressentir d’émotions négatives,… ce n’est pas Le Bonheur »

Le blog du savoir relatif et absoluDe nombreuses personnes pensent que le bonheur c’est de ne plus ressentir d’émotions négatives. En réalité, il s’agit d’une utopie. En tant qu’être humain, nous fonctionnons avec un système limbique. Notre cerveau limbique. Cette partie de notre cerveau nous fait expérimenter des émotions en fonction de ce que nous vivons. Ces émotions sont des signaux qui nous informent si nous sommes en train de vivre quelque chose qui nous convient, nous satisfait, quelque chose qui est bon pour nous ou le contraire. En réalité, il n’y pas d’émotions négatives. Si vous expérimentez de la peur c’est que vous êtes en situation de danger – Danger qui est de nos jours la plupart du temps, fantasmé – et que vous avez besoin de vous sécuriser. Si vous êtes en colère, contrarié, agacé, c’est que quelque chose ne se passe pas comme prévu, comme vous le désirez. Votre cerveau vous informe que vous avez besoin que « les règles soient respectées ». L’intention de ces émotions dites négatives est de vous faire réaliser consciemment que vous avez différents besoins à satisfaire et ça, c’est bon pour vous, donc très positif.

Le cerveau limbique est un peu comme la poste et les émotions le courrier. Une partie de vous (on parle souvent d’inconscient) sait exactement ce qui est bon pour vous mais ne peut pas le faire savoir directement à votre conscience. Alors, il envoie un courrier (émotion) via la poste (cerveau limbique) afin d’en informer la partie consciente de notre cerveau.

Et fait, « le « bonheur » c’est plutôt les sentiments que je vis, résultant de mes expériences de vie. Et pour que ces expériences de vie me permettent d’atteindre « Le bonheur », elles doivent remplir certains critères : MES critères.

Comment faire ? Comment être heureux et vivre « Le bonheur » ?

Le blog du savoir relatif et absoluSelon Valéry Comte directeur de l’Ecole de PNL de Lausanne, la clé pour vivre le bonheur ou être heureux, c’est de faire des choix « décidés » et « cohérents ». C’est-à-dire des choix qui vont entraîner des expériences qui vont satisfaire mes valeurs et mes besoins, qui respectent mes règles et remplissent mes critères.

Lorsque vous décidez de participer à un projet, de rendre un service, d’aller manger chez des amis ou de sortir boire un verre, vous devez être totalement en accord avec votre décision. Vous allez me dire que ce sont des situations où il n’y a pas vraiment lieu d’y réfléchir, j’y vais et c’est tout. Et pourtant, vous êtes-vous posé la question si vous aviez réellement envie d’aller manger chez vos amis ? Certes, vous vouliez faire plaisir et c’était prévu de longue date, mais vous étiez fatigué et par conséquent de moins bonne compagnie. Ils l’ont senti, ont peut-être été déçu sans le dire, et vous, vous n’avez pas passé une si bonne soirée que cela. Pour le bien de tout le monde, et surtout du vôtre, auriez-vous dû rester chez vous ? En expliquant vos raisons, vos amis auraient sans doute compris, et vous vous seriez reposé, répondant ainsi à votre besoin de sommeil et de tranquillité.

Chaque choix que vous faites doit répondre à vos besoins et vos valeurs. Si c’est le cas, vous atteignez un certain bonheur. Tout votre être est satisfait de l’expérience vécue.

Bien entendu, pour certaine personne cela demande un peu de travail sur soi. Besoin de découvrir, connaître ses vraies valeurs. Besoin de changer certaines croyances limitantes due à notre culture et/ou notre éducation. Comme par exemple : « Je ne serai pas aimé si je refuse » ou « Je ne mérite pas de faire ou vivre cela » ou encore « Je n’ai pas le droit de… ». Ces croyances peuvent parfois nous empêcher de vraiment satisfaire nos besoins et nos envies. Les changer ou du moins trouver un nouvel équilibre est nécessaire pour être vraiment heureux. Parfois la vie, nos expériences font que nos croyances évoluent ou changent et parfois un petit coup de pouce est nécessaire. C’est un travail de développement personnel que nous faisons dans une formation en PNL.

Pour être heureux, il est bon d’apprendre à se respecter, connaître ses besoins et développer des attitudes et des comportements qui vont les satisfaire. Et cela n’a en rien à voir avec toute forme d’égoïsme. Au contraire, apprendre à respecter ses besoins c’est aussi apprendre à respecter ceux des autres. Ce que vous dégagerez quand vous aurez « maîtrisé » cela renverra à une personne  bien dans ses baskets et totalement respectable.

Un petit livre fort sympathique, un voyage initiatique, vous permet de mieux comprendre le concept et vous donne plusieurs tâches à effectuer pour vous respecter et trouver « Le bonheur ». Il s’agit du livre de Laurent Gounelle – Les dieux voyagent toujours incognito.

Pour conclure cet article, je vous propose d’expérimenter une petite technique simple que Monsieur Thierry Kallfass, thérapeute et formateur à l’Ecole de PNL de Lausanne m’a transmise. Chaque fois que vous allez faire quelque chose ou prendre une décision. Faites un arrêt sur image, une pause, un STOP est prononcez cette petite phrase : « Est-ce que je veux ce que je fais ? ». Evidemment, il ne suffit pas de la prononcer, sentez-là, sous pesez-là, posez-vous vraiment cette question. A chaque fois !

Le blogueur

One thought on “Comment être heureux et vivre « Le bonheur » ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *